Publié le 05/08/2020 à 16:05 / Christophe Ledoux

Sécheresse et ressource en eau

Suite à la réunion du comité du comité eau dématérialisé du 29 juillet, le préfet de la Drôme a décidé renforcer les restrictions des usages de l'eau, notamment l'irrigation.

Suite à la réunion du comité du comité eau dématérialisé du 29 juillet, le préfet de la Drôme a décidé renforcer les restrictions des usages de l'eau, notamment l'irrigation.

Suite à la réunion du comité du comité eau (commission gestion quantitative) dématérialisé du 29 juillet, le préfet de la Drôme a décidé de positionner les eaux superficielles de la Valloire (alluvions compris) en alerte et les eaux superficielles de la Galaure, de la Drôme des Collines et de la rivière Drôme en alerte renforcée.
Pour les eaux superficielles de la Plaine de Valence, du Roubion-Jabron du Lez, de l'Eygues et de l'Ouvèze, les mesures en vigueur demeurent inchangées (alerte ), comme pour le Royans-Vercors (maintien en vigilance).

Pour les eaux souterraines dans la molasse, en Drôme des Collines, Plaine de Valence et bassin de la Drôme, les mesures en vigueur demeurent inchangées (alerte ), comme pour la Valloire (maintien en vigilance).

Restrictions d'irrigation

Pour les irrigants bénéficiant d'un tour d'eau, la mesure alerte correspond à 15 % d'économie en eaux souterraines et 20 % en superficiel. En alerte renforcée, ces mesures passent respectivement à 30 % et 40 %.
Pour ceux des irrigants ne bénéficiant pas de tours d'eau, ce sont les restrictions par jours d’interdiction par commune qui s'appliquent. En superficiel 2 ou 3 jours d'interdiction respectivement en alerte et alerte renforcée et en nappe souterraine molasse 1 jour d'interdiction en alerte.
Pour les autres usages, les fiches signalétiques annexées et transmises à toutes les mairies précisent le détail des restrictions. Ces restrictions sont applicables aux collectivités locales, aux particuliers et aux entreprises. Elles concernent le lavage des voitures ou des voiries, l’arrosage des pelouses et jardins, le
remplissage des piscines, le fonctionnement des fontaines... ,
En cas d’évolution de la situation, un prochain comité eau dématérialisé sera de nouveau organisé au cours du mois d'août.


L'arrêté préfectoral portant restriction de certains usages de l'eau en Drôme peut être consulté ici ainsi que dans toutes les mairies du département.

 

Annexe 1 de l'arrêté préfectoral (détails des mesures)

 

Annexe 3 (liste des communes eaux superficelles)

 

Annexe 4 (liste des communes eaux souterraines)

 

 Juillet 2020 « au premier rang des mois de juillet les plus secs »

Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo France le 29 juillet. Le déficit de pluie « touche plus particulièrement les régions du Sud-Ouest à la vallée de la Loire et au Nord-Est. Cette sécheresse agricole est à surveiller d'Auvergne-Rhône-Alpes au Grand Est et des Hauts-de-France à la Basse-Normandie. » Actuellement, 68 départements sont soumis à des mesures de restriction d'eau à cause de la sécheresse. Une vingtaine du centre du pays présentent localement des niveaux relevés au stade « crise », prévoyant l'arrêt des prélèvements agricoles. Toutefois, la très bonne recharge durant l'hiver 2019-2020 permet cependant à la plupart des nappes phréatiques de conserver un niveau proche de la moyenne, d'après les informations du BRGM.
Mots clés : SÉCHERESSE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIONS