Publié le 31/07/2020 à 15:25 / Christophe Ledoux

Secrétaire d'Etat à la Ruralité

C'est assez vertement que le Mouvement de la Ruralité s'en est pris, le 30 juillet, au tout nouveau secrétaire d'Etat à la Ruralité, Joël Giraud.

Le nouveau secrétaire d'Etat à la Ruralité, Joël Giraud.

C'est assez vertement que le Mouvement de la Ruralité s'en est pris, le 30 juillet, au tout nouveau secrétaire d'Etat à la Ruralité, Joël Giraud. Si le Mouvement considère que c'est une « bonne nouvelle, encore faut-il la bonne personne et qu'il ne s'agisse pas encore une fois d'un simple exercice de communication à destination des ruraux », indique-t-il sur son site Internet. Ce que reproche le Mouvement de la ruralité au nouveau ministre, c'est sa signature au bas du projet de référendum d'initiative partagée (RIP) pour les animaux, initié par le journaliste Hugo Clément avec le soutien d'associations antispécistes (L214, CIWF, ...) et de personnalités telles que Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic), Jacques-Antoine Granjon (Vente privée).

"Ca n'augure rien de bon"

« Un secrétaire d'État à la ruralité qui s'inscrit dans cette logique antispéciste n'augure rien de bon et imprime déjà celle de l'écologie punitive à destination des ruraux », s'énerve le Mouvement de la ruralité. Parmi ses nombreuses propositions, le RIP pour les animaux entend prioritairement « interdire l'élevage en cage, case, stalle ou box à partir du 1er janvier 2025 », « interdire immédiatement la chasse à courre, la chasse sous terre [...] » et « interdire immédiatement la construction de tout nouvel élevage n'offrant pas un accès au plein air aux animaux adapté à leurs besoins [...] ». Le mouvement de la ruralité qui demande que Joël Giraud retire sa signature du projet de RIP, est officiellement né le 15 novembre 2019. Il est la nouvelle dénomination de l'ancien parti Chasse, pêche, nature et traditions (CNPT). Ce mouvement est présidé depuis 2016 par Eddie Puyjalon.

Mots clés : JOEL GIRAUD SECRÉTAIRE D'ETAT À LA RURALITÉ MOUVEMENT DE LA RURALITÉ