Publié le 23/08/2018 à 07:00 / Christophe Ledoux

Routes

Dans le cadre du plan d'investissement autoroutier (PIA) porté par le gouvernement, viennent d'être validés la construction de deux échangeurs sur la Drôme : à hauteur de Saint-Rambert-d'Albon, Albon et Saint-Barthélémy-de-Vals ; et à hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Dans le Nord-Drôme, ce n'est pas un échangeur mais plus exactement deux demi-échangeurs qui verront le jour. Un projet attendu depuis plus de trente ans.

Dans le cadre du plan d'investissement autoroutier (PIA) porté par le gouvernement, viennent d'être validés la construction de deux échangeurs sur la Drôme : à hauteur de Saint-Rambert-d'Albon, Albon et Saint-Barthélémy-de-Vals (coût : 23,5 millions d'euros) ; et à hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux (coût : 20 millions d'euros).
Dans le Nord-Drôme, ce n'est pas un échangeur mais plus exactement deux demi-échangeurs qui verront le jour. Cela permettra de couper la portion entre les sorties actuelles de Chanas et de Tain-l'Hermitage, tronçon le plus long (32 km) sans entrée ni sortie d'autoroute sur l'A7. Concrètement, à Saint-Rambert-d'Albon il y aura une entrée et une sortie pour aller et venir vers le sud (en provenance ou en direction de Valence). Et à Saint-Barthélemy-de-Vals, une entrée et une sortie pour aller et venir vers le nord (en provenance ou en direction de Lyon).
Aucune date n'a été communiquée quant à l'achèvement des travaux. Certaines voix parlent de l'année 2021...

Mots clés : AUTOROUTE A7 ÉCHANGEURS