Publié le 28/03/2019 à 06:00 / Christophe Ledoux

Vidéo de L214

« L'inspection réalisée par les agents assermentés de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) conclut à des conditions d'élevage des animaux qui sont conformes aux attentes et ne correspondent pas aux images diffusées. Aucune mesure d'urgence n'a été requise par l'administration », a assuré la préfecture de la Drôme dans son communiqué.

« Notre combat est quotidien afin de sauver cette entreprise, qui emploie 37 salariés. [...] Et nous comptons pour cela sur le maintien de la confiance de nos clients et des consommateurs », ont indiqué les responsables de Drôme Cailles.

L'enquête administrative ouverte après la diffusion le 21 mars d'une vidéo de l'association L214 dénonçant les conditions de production d'œufs de cailles dans un élevage de la Drôme situé à Montoison (SAS Robert Béranger - Drôme cailles) a écarté tout dysfonctionnement ou abus dans l'exploitation concernée, a annoncé le 22 mars la préfecture. « L'inspection réalisée par les agents assermentés de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) conclut à des conditions d'élevage des animaux qui sont conformes aux attentes et ne correspondent pas aux images diffusées. Aucune mesure d'urgence n'a été requise par l'administration », a assuré la préfecture de la Drôme dans son communiqué.
La société visée par L214 a salué dans un communiqué que la DDPP n'ait « non seulement pas révélé d'anomalies mais constaté des conditions d'élevage satisfaisantes. Notre combat est quotidien afin de sauver cette entreprise (placée en redressement judiciaire - ndlr) ancrée dans le territoire depuis cinquante ans, qui emploie 37 salariés, et d'en poursuivre sa mutation. Et nous comptons pour cela sur le maintien de la confiance de nos clients et des consommateurs », ont ajouté les responsables de Drôme Cailles.
Par ailleurs, tout près de là, à Allex, une exploitation a été pour la seconde fois la cible de l'association Direct action everywhere (DxE). Ses militants y ont pénétré dans la nuit du 12 mars pour y tourner une vidéo dans l'élevage de dindes. Les images ont été publiées sur les réseaux sociaux le 25 mars. Une première vidéo avait déjà été tournée le 5 mars dans l'élevage de lapins de cette même exploitation et dans les mêmes conditions. L'éleveur que nous avons tenté de joindre n'a pas souhaité réagir.

Mots clés : ASSOCIATION L214 DRÔME CAILLES DXE