Publié le 03/09/2019 à 19:10 / Christophe Ledoux

Prédation

Dans un arrêté pris le 31 août, le préfet coordonnateur du plan loup autorise des tirs de prélèvement de loups autour du parc national des Ecrins.

Loup : des tirs de prélèvement autorisés autour du parc national des Ecrins

Dans un arrêté pris le 31 août, le préfet coordonnateur du plan loup autorise des tirs de prélèvement de loups autour du parc national des Ecrins. Cinq communes sont concernées (Ancelle, Champoléon, La-Chapelle-en-Valgaudemar, Orcières, Villar-Loubière), certaines étant partiellement en zone «cœur de parc». Les tirs de toute sorte restent interdits dans le cœur du parc. «Nous espérons que ces prélèvements ne seront pas remis en cause par le plafond», a réagi Claude Font, élu de la FNO (éleveurs ovins) en charge du loup, interrogé par Agra Presse. «On est aujourd'hui à 83 loups détruits et le plafond est à 90. Nous attendons un arbitrage politique pour pouvoir continuer au moins les tirs de défense renforcés – qui sont les plus efficaces – et ce même si le plafond est dépassé», avance le responsable syndical. Concernant le cœur du parc national des Ecrins, un groupe de travail se réunira le 16 septembre afin d'«étudier les actions pour diminuer la prédation», a indiqué à Agra Presse le cabinet du préfet coordonnateur du plan loup.

Mots clés : LOUP PREDATION LOUP TIRS DE PRÉLÈVEMENT