Publié le 10/03/2019 à 08:45 / Béatrice Dupin

CONCOURS général agricole

Encore une belle moisson de médailles pour la Drôme cette année lors du concours général agricole.

Le palmarès des produits drômois au CGA

Consulter les médaillés drômois lors du concours général agricole de l'édition 2019 en cliquant ici.

 

 

Vitrine / Avec 5 542 médailles décernées lors de cette nouvelle édition du Concours général agricole, c’est l’excellence de la production et de l’élevage français qui a été récompensée dans le cadre du Salon international de l’agriculture.

Le meilleur de l’agriculture primé lors du Concours général agricole

Créé en 1870 et organisé conjointement par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le Centre national des expositions et concours agricoles, le Concours général agricole (CGA) vise à récompenser le meilleur de la génétique animale et des produits du terroir français. Pendant les quatre jours de compétition du 23 au 26 février, les jurys ont déterminé les vainqueurs de chaque catégorie et décerné des médailles d’or, d’argent et de bronze. Pour un agriculteur, une médaille au Concours général agricole, c’est un tremplin unique et l’opportunité de bénéficier d’une légitimité supplémentaire non seulement auprès de la profession mais aussi du grand public. Pour cette édition 2019, ce sont au total
1 553 produits qui ont eu le privilège d’être médaillés sur les 6 312 en compétition, et 3 989 vins sur les 16 080 engagés.
L’élevage, star  du Concours général agricole
« C’est la première Abondance que nous présentions à Paris et nous repartons avec la médaille d’or », se réjouit Jean-Michel Remillon, à la tête d’une exploitation de 150 ha au sein du Gaec de la Croix Bleue à Groisy (Haute-Savoie). « Cette victoire, c’est une belle reconnaissance pour Guibre, un animal productif, bien dans son terroir et jamais malade. C’est aussi une belle récompense pour toutes ces petites races locales qui ne font pas le choix systématique de la vaccination », poursuit l’éleveur, dont les produits servent principalement à la confection de reblochon et d’abondance. Organisé dès 1864, soit avant même la création du CGA, le concours des animaux est l’une des attractions phares du Salon de l’agriculture. Très attendu par un public venu en nombre, il voit s’affronter quelque 3 000 animaux parmi les plus beaux spécimens de l’élevage français. Au total, ce sont 372 races qui étaient représentées cette année : asins, bovins, canins, caprins, équins, félins, ovins ou encore porcins. À savoir, les 1 200 éleveurs en compétition au Concours général agricole sont tous issus de schém as collectifs agréés par le ministère de l’Agriculture.
Une place de choix  pour les vins et produits du terroir
Autre moment fort de ce Salon de l’agriculture, le concours des produits et des vins. Les meilleures viandes, les plus belles confitures on encore les produits apicoles les plus savoureux ont été soumis à un jury composé de professionnels de la filière. À noter la présence cette année de deux petits nouveaux : la viande de bœuf et le whisky français ! Du côté des vins, une présélection au niveau local a d’abord permis de faire le tri dans cette cuvée 2019 comptant plus de 16 000 échantillons candidats. Avant la grande finale à Paris, au cours de laquelle sommeliers, œnologues, négociants, producteurs, courtiers ou encore consommateurs ont été amenés à départager des vins de toutes les gammes de prix. Évidemment, la jeune génération a cette année encore été conviée à prendre part activement au concours des produits et des vins. En plus des concours jeunes consacrés à l’élevage, à l’univers équin ou encore à l’agroécologie, un concours européen des jeunes professionnels du vin a permis de tester ces futurs professionnels de la filière viticole sur leur aptitude à la dégustation. Avec un autre objectif, celui de les sensibiliser à l’importance de la dégustation dans la pratique du métier tout en promouvant les actions de formation professionnelle déjà menées. Pour tous ces passionnés, rendez-vous est d’ores et déjà pris l’an prochain. Il s’agira alors de célébrer comme il se doit les 150 ans d’existence du CGA.
Pierre Garcia

Mots clés : CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE 2019 MÉDAILLES DES VINS ET PRODUITS