Publié le 13/06/2018 à 06:00 / Béatrice Dupin

Forêt-bois

Les préparatifs du Salon EuroForest battent leur plein alors que dans quelques jours se tiendra à Saint-Bonnet-de-Joux (Saône-et-Loire) le plus important Salon dédié à la forêt. Le plus important en France et le troisième au monde…

Rendez-vous à EuroForest  du 21 au 23 juin

A n'en pas douter, EuroForest fait partie des atouts de la Saône-et-Loire. Le département est connu pour ses grands vins, ses viandes de grande qualité, sa volaille d'appellation... Il est aussi célèbre pour sa Roche de Solutré, son bocage charollais, la cathédrale d'Autun, ses arcades de Louhans ou encore son marché de Saint-Christophe-en-Brionnais... Mais, à l'extérieur de nos frontières, dans le milieu de la forêt et du bois, c'est aussi et surtout par Euroforest qu'on connaît la Saône-et-Loire ! De fait, le rendez-vous est le plus important Salon français dédié au bois et à la forêt. Il est d'ailleurs le troisième Salon mondial en la matière et fait indiscutablement office de référence, notamment pour la forêt des pays tempérés. Par ailleurs, comme il est organisé en plein air, il permet à ce titre nombre d'expositions et de démonstrations in situ. Ce n'est pas un rendez-vous indoor...

Trois jours dans l'agenda

Saint-Bonnet-de-Joux accueillera EuroForest du 21 au 23 juin prochain. « Nous attendons entre 10 000 et 15 000 visiteurs lors de chacune de ces journées », souligne Richard Lachèze, directeur d'Euroforest. La dernière édition, il y a quatre ans, avait enregistré près de 40 000 visiteurs ! Néanmoins, le parcours a été adapté de manière à densifier le Salon. Il fera ainsi non plus 3,7 kilomètres, mais 2,5 kilomètres. Et comme on ne change pas une formule qui gagne, on l'améliore, on la peaufine, cette septième édition réserve nombre d'innovations. Cette année, l'accent sera mis sur le nouveau pôle Bois construction, un pôle centré sur l'habitat de loisirs légers jusqu'à la maison d'habitation, en passant par les bâtiments agricoles. L'accent sera aussi porté sur le bois énergie, dont la dynamique actuelle permet désormais de valoriser des bois de haies ou les déchets des coupes à blanc forestières. Richard Lachèze s'est aussi tourné sur un volet plus ludique, notamment en prenant l'attache du musée du machinisme agricole de Neuvy-Grandchamps. Il y aura également une exposition d'anciennes tronçonneuses et même une scierie et sans doute des débardages à cheval... « C'est un moyen d'amener du public en famille le samedi parce que nous avons la volonté de sensibiliser les publics citadins sur la forêt professionnelle », met en avant le directeur en insistant sur le volet économique que représente la forêt. En termes d'emploi, d'économie, mais aussi d'environnement. « Dans la filière, nous ressentons tous le besoin de communiquer sur la forêt productive, y compris pour faire naître des vocations... ». D'où l'accent qui sera aussi porté sur la formation.

Un Salon de pro !

Reste que le Salon est avant tout un rendez-vous professionnel, axé sur les outils et les services pour la filière bois et forêt. Et l'ensemble des innovations dévoilées témoignera plus que jamais de l'inventivité de la filière. Cette 7e édition sera ainsi l'occasion de prouver que les gains de compétitivité, de sécurité, de réduction de la pénibilité au travail, permis notamment par la mécanisation et la robotisation galopante des activités forestières, contribuent largement au développement global de la filière.

Nicolas Durand

 

Lire par ailleurs le témoignage de Alain Faydit : Un complément de revenu par le broyage

Mots clés : EUROFOREST SALON BOIS FORET