Publié le 16/08/2018 à 06:00 / Béatrice Dupin

Prévention du « burn-out »

En 2018, la MSA Ardèche-Drôme-Loire maintient le dispositif d'aide au répit. Financé entièrement par le réseau des caisses de MSA, il sera également et prochainement accessible aux salariés sous certaines conditions.

© Sylvain Cambon/CCMSA Image

Dans un contexte où l'économie agricole vit parfois des périodes délicates, certains exploitants peuvent se retrouver au bord de l'épuisement professionnel : sensation d'être dépassé, manque de concentration et d'énergie pour travailler, repli sur soi, irritabilité, problème de santé, mal être... Pour faire face à de telles situations, le gouvernement a alloué aux MSA, en 2017, une enveloppe exceptionnelle de 4 millions d'euros pour mettre en place une « aide au répit ». Ce dispositif a connu un véritable succès et a permis sur la France entière d'accompagner 3 500 agriculteurs au travers de 28 000 jours de remplacement.
En Drôme, Ardèche et Loire, 215 exploitants ont pu bénéficier de cette aide. La MSA Ardèche-Drôme-Loire a pu ainsi financer 1 154 demi-journées de services de remplacement et 86 demi-journées en emploi direct permettant aux exploitants de souffler, mettre en place des projets ou tout simplement retrouver du courage. Ce dispositif, présenté comme une bouffée d'oxygène pour les exploitants épuisés, a montré son utilité en seulement une année. 185 834 euros ont été versés par la MSA Ardèche-Drôme-Loire en 2017 via l'enveloppe nationale. Celles et ceux en ayant déjà bénéficié font part de « répercussions bénéfiques sur leur moral et leur santé. 91,7 % des exploitants agricoles bénéficiaires se disent satisfaits du dispositif (moyenne nationale) ».
En 2018, la MSA Ardèche-Drôme-Loire maintient le dispositif d'aide au répit. Financé entièrement par le réseau des caisses de MSA, il sera également et prochainement accessible aux salariés sous certaines conditions.
Modalités pratiques
L'épuisement professionnel de l'agriculteur doit être évalué et ensuite un projet de répit doit être élaboré pour prévenir et (ou) aider à surmonter une situation difficile. Pour cela, un accompagnement social personnalisé est mis en place par un travailleur social de la MSA.
Un projet individualisé est élaboré avec chaque personne en fonction de sa situation et de ses besoins. Quelques exemples d'aides : prise en charge de journées de remplacement sur une période limitée, participations au financement de projets de répit (partir quelques jours en vacances en famille, passer du temps ensemble en faisant des sorties à la journée avec les enfants, prendre soin de sa santé, etc.).
Pour plus d'informations, contactez un travailleur social de la MSA en appelant le service d'action sanitaire et sociale au 04 75 75 68 95. 

Mots clés : AIDE SOCIALE MSA ARDECHE DROME LOIRE AIDE AU RÉPIT BURN OUT