Publié le 16/04/2017 à 06:00 / Béatrice Dupin

VITICULTURE

A Chanos-Curson, Marlène et Nicolas Chevalier ont créé un verre en chocolat pour faire déguster leurs vins rouges. De quoi précipiter parfois un acte d'achat. Mais pas seulement.

Marlène et Nicolas Chevalier ont eu l'idée de faire déguster leurs vins rouges dans des verres en chocolat. Autre support de communication lancé cette année : une clé USB qui contient notamment un court-métrage présentant les dernières vendanges.

Les années passent mais les activités de l'exploitation demeurent intactes. Marlène et Nicolas Chevalier se sont respectivement installés sur l'exploitation familiale en 2004 et 2009, prenant ainsi la suite de leurs parents. Tous deux cultivent près de 75 ha de céréales (maïs, blé, orge, ainsi que du tournesol, soja, sarrasin et maïs en dérobée), 16,5 ha de vignes, 15 d'abricotiers, 3,5 de pêchers, 0,5 de pruniers ainsi que 2 ha de maraîchage d'été (melon, tomate, haricot, aubergine, poivron). Au total, seize espèces se côtoient sur leurs terres. Un choix stratégique, celles-ci permettant de sécuriser leurs revenus. Pour autant, cette diversité semble également être un véritable plaisir.

Marlène et Nicolas Chevalier ont pris la suite de leurs parents. Le domaine viticole a été créé en 2009 à Chanos-Curson.

Des débouchés variés

On peut produire des mets. Mais encore faut-il trouver des débouchés. Certains produits trouvent ainsi preneurs au travers de la vente directe, via un magasin implanté à l'entrée de la commune. Tandis que les céréales sont collectées par la coopérative Drômoise de céréales, les abricots sont quant à eux principalement commercialisés via un groupement de producteurs, dont le siège est implanté à Nîmes (Gard).
Pour ce qui est de la vigne, les raisins ont été longtemps livrés à la Cave de Tain. Un temps désormais révolu. En 2009, Marlène et Nicolas Chevalier ont décidé de créer leur propre domaine viticole. Les études (en transformation agroalimentaire) et les expériences professionnelles à l'étranger de Nicolas Chevalier n'y sont sans doute pas étrangères. Mais il y avait aussi cette envie de créer son propre vin. Voire même valoriser les différents terroirs. C'est d'ailleurs dans ce contexte que la cave particulière a décidé de vinifier en parcellaire. « Il y a des sols très différents dans l'appellation Crozes-Hermitage et des spécificités gustatives, explique notamment Nicolas Chevalier. C'était dommage de gommer cela. »

Vin et chocolat, un mariage heureux

Une partie des volumes est commercialisée en vrac. Pour ce qui est des bouteilles, près de la moitié part au grand export (Etats-Unis principalement, Asie) ; l'autre concerne l'Hexagone. Marlène et Nicolas Chevalier sont ainsi souvent présents dans les salons français afin de promouvoir leurs vins. Citons par exemple celui de Tain-l'Hermitage mais également la Foire du Dauphiné, organisée à Romans.


Depuis quatre ans, ceux qui s'attardent sur leur stand peuvent déguster leurs rouges dans des verres en chocolat. L'idée n'est pas nouvelle, des initiatives similaires ayant été menées en Champagne ainsi qu'à Cahors. « Pour cet objet, nous nous sommes rapprochés de l'atelier de création de Valrhona qui a créé le moule. Le pâtissier romanais Bertrand Mourier y coule ensuite le chocolat. Un travail a été mené sur les coûts mais aussi sur la fiabilité du produit. Il ne fallait pas qu'il y ait de fuite par exemple », précise encore Nicolas Chevalier. En fin de dégustation, cet objet peut donc convaincre définitivement le client avant un possible achat. Mais pas seulement. « On parle gastronomie. Pourquoi ne pas associer un crozes-hermitage rouge avec une tarte aux fraises ? Lors de la première gorgée, on sent bien le chocolat. Mais au fur et à mesure, on peut aussi découvrir la sucrosité et la rondeur », poursuit l'exploitant. Le moment se veut festif. Parfois, les gourmets cassent même le verre afin de déguster, à son tour, le chocolat. Voilà en tout cas de bien belles histoires à raconter. Et qui font parler. Pari gagné. 
A. T.

Mots clés : CAVE CHEVALLIER VITICULTURE CHANOS CURSON DEGUSTATION VERRE CHOCOLAT